Actualités

Lalive Lecture 2011 – Invité: Pr. David D. Caron (juin 2011)

23 juin 2011

Le 23 juin 2011, l’Institut des hautes études internationales et du développement (HEID) et LALIVE ont co-organisé à Genève la cinquième Lalive Lecture. David D. Caron, professeur de droit à l’Université de Californie – Berkeley et Président de l’American Society of International Law, est intervenu sur le thème « International Courts and Tribunals: Their role amidst a world of Courts ».  Pour le professeur Caron, le débat sur la fonctionnalité des juridictions et tribunaux arbitraux internationaux se comprend mieux en distinguant leur fonction primaire de leur fonction secondaire. En effet, alors qu’il est généralement admis que la fonction primaire d’une juridiction internationale est de résoudre un différend, il n’y a pas de consensus sur la fonction secondaire, qui dépend largement de l’objectif qui a sous-tendu la création de chaque juridiction ou tribunal arbitral. Par fonctions secondaires on peut ainsi entendre : maintenir la paix et la sécurité ; garantir l’Etat de droit ; promouvoir l’investissement étranger, etc.  Par exemple, la fonction d’un tribunal arbitral dans une affaire d’investissement peut être définie de manière plus ou moins large, selon la façon dont on conçoit la relation entre fonction primaire et fonction secondaire.  Cette différence de conception se reflète souvent dans la manière dont les tribunaux d’investissement envisagent et appliquent les précédents d’autres tribunaux arbitraux.

L’auditoire de la Lalive Lecture 2011 était particulièrement étoffé et l’intervention du professeur Caron a été suivie d’un fructueux échange avec les participants.  La soirée s’est conclue par une réception à HEID. La Lecture sera publiée dans la ICSID Review à l’automne 2011.

L’objet de ces « lectures » annuelles, dont l’édition inaugurale en 2007 avait vu l’intervention de la présidente de la Cour internationale de Justice, S.Exc. Rosalyn Higgins, est de créer un forum de réflexion sur les relations entre droit international public et privé.  La Lalive Lecture a été ainsi nommée en l’honneur de Me Jean-Flavien Lalive et du professeur Pierre Lalive, deux éminents juristes genevois fondateurs de l’étude éponyme, qui ont consacré leurs carrières universitaires et professionnelles à l’interaction entre ces deux matières.  (Pour plus d’information, se reporter à la section académique du site Internet de LALIVE.)

Toutes les actualités