Témoignages

Ayant consacré une bonne partie de ma carrière à étudier le droit international et les droits de l’Homme, il était essentiel pour moi de trouver une étude internationale partageant mes valeurs. LALIVE est, selon moi, une Etude qui n’a pas peur de défendre ses idées sur la scène nationale ou internationale, ce qui est exceptionnel en Suisse et dans les études d’avocats en général. J’ai eu l’opportunité de mettre en pratique les principes que j’ai étudiés et de voir le droit international et les droits de l’Homme en action.

Les dossiers sur lesquels je travaille sont pour le moins variés. En une journée je peux travailler sur un large éventail de mandats, notamment sur un arbitrage international complexe, la protection de lanceurs d’alerte, du droit immobilier, des affaires de corruption internationale ou des procédures d’extradition. En tant que stagiaires, nous avons la possibilité de rédiger des mémoires dans le cadre de procédures devant les tribunaux suisses et les tribunaux d’arbitrage internationaux, de garder de bons rapports avec les clients, de participer à des audiences devant le procureur général et les procureurs fédéraux, d’effectuer des recherches et de rédiger des avis juridiques sur des sujets nationaux et internationaux. Même dans les plus grandes affaires, les stagiaires suisses ne sont jamais en retrait et participent aux réunions avec les clients, à la recherche, à la stratégie et à la rédaction.

Malgré l’environnement compétitif de LALIVE, les collègues et les avocats plus seniors n’agissent pas en tant que concurrents ou supérieurs hiérarchiques, mais comme des amis prêts à partager leur expérience et à nous inspirer. Cela contribue donc à la motivation des employés. Par ailleurs, l’Etude offre un équilibre parfait entre vie professionnelle et vie privée, ce qui est particulièrement remarquable si l’on considère les dossiers exigeants avec des enjeux majeurs qui sont confiés à l’Etude.

Anton Vallélian
Collaborateur